Definitions / Lexique



Le tableau d'entrées-sorties (TES) est un des tableaux des comptes économiques. Il analyse chacun des produits intervenant dans l'économie calédonienne  (minerais de nickel, produits des industries agro-alimentaires, BTP...) selon son origine (production nationale ou importation) et sa destination (consommation finale, exportation, investissement).
Pour chaque produit, le TES établit l'équilibre comptable ressources-emploi :
     Ressources = Production + Importations + Marges commerciales + Impôts sur les produits - Subventions sur les produits
     = Emplois = Consommations intermédiaires + Consommation finale + Investissement (FBCF) + Exportations + Variations de stocks.
Pour chaque branche, le TES établit la valeur ajoutée :
     Valeur ajoutée = Production - Consommations intermédiaires

Poids des nouvelles acquisitions dans le total de l'actif immobilisé.
= Investissement corporel Net / Immobilisations corporelles brutes

Part amortie des immobilisations corporelles et incorporelles.

Capacité à financer les investissements à partir de la CAF
= CAF / Investissement Corporel Net

Part du financement propre de l'entreprise par rapport à l'ensemble des financements.
= Capitaux Propres / Total bilan

Part des dettes financières de l'entreprise (yc comptes courants d’associés et dettes à court terme) dans les ressources totales de l'entreprise
= Emprunts et dettes assimilées / Total bilan

Voir Levier Financier

= Intérêts et charges assimilées / Emprunts et dettes assimilées

Part de la valeur ajoutée consacrée à l'investissement corporel.
= Investissement corporel NET / Valeur ajoutée

Egalement appelé coefficient de remplissage des hôtels, c’est le rapport entre le nombre de chambres louées et le nombre de chambres disponibles dans les hôtels.

Rapport de l’accroissement naturel à la population moyenne de l’année (moyenne des populations aux deux 1er janvier successifs).

C’est le rapport entre la population active et la population totale correspondante.
C’est le rapport entre le nombre de personnes ayant un emploi et la population totale correspondante.

Il sert de référence pour le calcul d'intérêts dans trois hypothèses :
1. Dans les matières pour lesquelles des textes le prévoient (obligations cautionnées, restitutions consécutives à des instances fiscales, remboursement de consignations constituées en garanties d'impositions contestées, opérations domaniales productives de revenus) ;
2. Lorsque le contrat prévoit qu'il servira de référence pour tout retard de paiement de l'un ou l'autre des intéressés ;
3. Lorsqu’aucun taux d'intérêt n'est prévu de manière réglementaire ou contractuelle.

Rapport entre le nombre de chambres louées et le nombre de chambres disponibles dans les hôtels.

La durée de vie des entreprises est obtenue par la différence entre la date de cessation et la date de création. Le taux de survie à 1 an, 3 ans ou 5 ans est donc égal au nombre d’entreprises de la génération N encore actives lors de leur 12e, 36e ou 60e mois, divisé par le nombre d’entreprises créées l’année N.

C’est la part des chômeurs (au sens du recensement) dans la population active correspondante.

C'est le rapport de la production locale à l'ensemble de la consommation (production locale + importations), multiplié par 100.

Le taux de couverture du commerce extérieur est le rapport entre la valeur des exportations et celle des importations entre deux pays (ou deux zones). Il peut être relatif à un produit ou à l'ensemble des échanges de produits (biens et services).  La différence entre ces deux valeurs est appelée solde du commerce extérieur.

Rapport du nombre de créations d’entreprises d’une année au stock d’entreprises au 31 décembre de l’année précédente. C’est un indicateur de renouvellement du système productif.