Illettrisme

Information et vie quotidienne - 2013

18% des adultes en situation d’illettrisme

En 2013, un adulte sur quatre âgé de 16 à 65 ans, éprouve des difficultés dans les domaines fondamentaux de l’écrit. Ces difficultés sont graves ou fortes pour 18% de la population. L’illettrisme frappe ainsi 29 000 personnes en Nouvelle-Calédonie. Le parcours scolaire est le principal déterminant des carences en français.

C’est aux Iles Loyauté que les lacunes sont les plus fréquentes quel que soit le domaine de compétence évalué.

Lexique
  • Illettrisme
  • Littératie
  • Numératie
Illettrisme

Au sens de l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illetrisme (ANLCI), l'illettrisme qualifie la situation de personnes de plus de 16 ans qui, bien que scolarisées en France (Métropole et Outre-Mer) ne parviennent pas à lire et à comprendre un texte portant sur des situations simples de la vie courante, et/ou ne parviennent pas à écrire pour transmettre des informations simples. Ne sont donc pas considérées comme illettrées des personnes analphabètes (qui n'ont jamais bénéficié d'apprentissage) et les nouveaux arrivants non francophones de nationalité étrangère pour qui le français est une "langue étrangère". Ces deux populations sont peu nombreuses en Nouvelle-Calédonie.

Littératie

Elle caractérise la capacité à comprendre et utiliser l'information contenue dans les textes écrits, dans des situations de la vie quotidienne.

Numératie

Elle a trait à la maîtrise des bases et des règles simples de calculs pour une utilisation dans la vie courante.

Les donnéesTableaux et séries statistiques

Consulter les résultats de l’enquête Information Vie Quotidienne (IVQ) de 2013 :

AnalyseRésultats commentés

18% des adultes en situation d’illettrisme – ISEE – Novembre 2013 :

Un quart des calédoniens âgés de 16 à 65 ans éprouve des difficultés face à l’écrit en français, c'est-à-dire en lecture des mots, en production écrite ou dans la compréhension d’un texte simple.

ComprendreComment l'informationest-elle produite ?