Migrations

Solde naturel et solde migratoire en 2015

Depuis le précédent recensement de 2009, la Nouvelle-Calédonie enregistre un accroissement de sa population moyen de 1,8 % par an.

L’évolution récente de la population de la Nouvelle-Calédonie résulte pour deux tiers du solde naturel et pour un tiers du solde migratoire. L’accroissement naturel (+15 000 personnes en cinq ans) continue de s’amoindrir sous l’effet de la baisse de la fécondité. Le solde migratoire apparent fluctue d’une période à l’autre, même s’il est globalement positif depuis le boom du nickel de 1970. Entre 2009 et 2014, il est plutôt élevé : + 8 000 personnes, soit 1 600 arrivées nettes par an. Il faut remonter à la période 1989-1996 pour retrouver un flux d’ampleur comparable.

Entre 2009 et 2014, 22 500 personnes, qui résidaient auparavant en métropole ou à l’étranger, se sont installées en Nouvelle-Calédonie. Compte tenu du solde migratoire apparent, ce sont donc quelque 14 000 personnes qui ont quitté l’archipel au cours de ces cinq années.

La démographie de la côte Ouest est nettement plus dynamique et l’accroissement de la population des trois provinces est très contrasté. Les communes de la côte Ouest Voh, Koné, Pouembout et Koumac concentrent l’essentiel des gains de population depuis 1989.

L’agglomération nouméenne regroupe près de 180 000 habitants : la population y a crû plus vivement dans les communes périphériques (+3,5 % par an) que dans la capitale (+1,7 % par an).

 

Lexique
  • Migration
  • Recensement de la population
  • Solde migratoire / Solde migratoire apparent
Migration

Déplacement d’une personne quittant son lieu de naissance ou de résidence pour un autre lieu de vie.
On distingue deux types de migration : les migrations internes (à l’intérieur d’un même pays, d'une région ou d'une commune à une autre) et les migrations externes ou internationales (d’un pays vers un autre, dans le but de s'y établir).

Recensement de la population

Opération qui consiste, d’après la définition retenue par l’Organisation des Nations Unies (ONU), à recueillir, grouper, évaluer, analyser et publier les données démographiques, économiques et sociales se rapportant, à un moment donné, à tous les habitants d’un pays.
Il permet de remettre à jour périodiquement les connaissances disponibles sur la population : répartition détaillée par sexe, âge, état matrimonial, situation d'activité ...
En Nouvelle Calédonie, les recensements relèvent de la compétence de l'Etat français et sont réalisés par l'Institut National de la Statsitique et des Etudes Economiques (INSEE) associé avec l'ISEE par une convention technique.

Solde migratoire / Solde migratoire apparent

Le solde migratoire (ou accroissement migratoire) est la différence au cours d'une période donnée, entre le nombre de personnes entrées sur le territorie et le nombre de personnes sorties de ce territoire, quel que soit leurs lieux de naissance. Ce concept est indépendant de la nationalité.
La variation totale de population a deux composantes : le solde naturel et le solde migratoire. Quand le solde migratoire est déterminé par différence entre la variation de population et le solde naturel, on parle de solde migratoire apparent

Les donnéesTableaux et séries statistiques

Consulter les données historiques sur :