Revenus

Dépenses et ressources des ménages en 2008

En 2008, les ménages calédoniens perçoivent en moyenne 405 000 F.CFP par mois.

Ceux de la Province Sud gagnent en moyenne deux à trois fois plus que ceux du Nord et des îles Loyauté. Si du point de vue des revenus, la ressource principale est évidemment celle du travail pour les trois provinces, dans les îles Loyauté, les ménages perçoivent une part plus importante de revenus sociaux, alors qu’au Sud, les retraites sont plus importantes qu’ailleurs. La dispersion des revenus observée en 1991 persiste. La province la plus égalitaire est le Sud, suivi du Nord et des Îles. Sur la période, seule la province Nord a réduit ses inégalités.

Lexique
  • Autoconsommation / autoproduction
  • Francs courants – Francs constants 
  • Ménage
  • Prestations sociales
  • Ressources alimentaires non monétaires
  • Ressources monétaires
  • Ressources non monétaires
  • Ressources totales
Autoconsommation / autoproduction

Aussi appelée autoproduction, l'autoconsommation comprend les denrées non achetées, produites par le ménage lui-même (produits du jardin ou du champ, cueillette, élevage, chasse, pêche) ou offertes par un autre ménage (qu'elles aient été achetées ou qu'elles soient issues de l'autoproduction de cet autre ménage).
Equivalent de ressources alimentaires non monétaires.

Francs courants – Francs constants 

L’évolution en francs courants (ou nominale) inclut l’inflation observée sur la période considérée. Au contraire, l’évolution en francs constants (évolution réelle) est calculée en corrigeant l’évolution nominale de l’inflation constatée (hausse des prix à la consommation y compris tabac).

Ménage

Deux définitions sont à distinguer :                            
Ménage au sens de l’enquête BCM : Il s’agit de l’ensemble de personnes, apparentées ou non,  reconnaissant l’autorité du même individu appelé « chef de ménage », partageant les mêmes repas, et dont les ressources et les dépenses sont également communes, tout au moins en partie. La notion de chef de ménage a une portée déclarative. Les membres d'un ménage reconnaissent l'autorité du même individu appelé "chef de ménage".
Cette définition diffère de celle du ménage ordinaire au sens du recensement de la population. Un ménage ordinaire est constitué de l'ensemble des occupants habituels, quels que soient les liens qui les unissent, d'une unité d'habitation privée (local séparé et indépendant), occupée comme résidence principale, à l'exclusion de toute habitation mobile. Un ménage peut aussi se réduire à une seule personne ; il peut également comprendre des pensionnaires ou des sous-locataires qui ne disposent pas d'un logement indépendant. Par définition, le nombre de ménages ordinaires est égal au nombre de résidences principales.
Les personnes vivant en collectivité (foyers de travailleurs, maisons de retraite, pensionnats, résidences universitaires, maisons de détention, ...) sont considérées comme vivant hors ménage.

Prestations sociales

Elles couvrent les allocations (familiale, postnatale, d’éducation, de rentrée, sociale), les aides aux personnes âgées ou handicapées, les aides à l’enfant, et les aides financières. Elles constituent, avec les pensions de retraite et les pensions alimentaires, les revenus sociaux.

Ressources alimentaires non monétaires

Elles comprennent toute l’autoproduction mais aussi les cadeaux alimentaires qu’ils soient achetés ou issus de l’autoproduction d’un autre ménage.
Equivalent de autoconsommation.

Ressources monétaires

Elles regroupent les revenus du travail (salaires, primes, honoraires, bénéfices, etc.), les revenus sociaux (pensions et retraites, prestations sociales, pensions alimentaires), les revenus du capital (épargne, revenus immobiliers ou fonciers, etc.) et les revenus exceptionnels (héritages, jeux de hasard, versements d'assurance etc.).

Ressources non monétaires

C’est la somme de toutes les ressources en nature qui entrent dans le ménage. Elles se déclinent en trois composantes :

  • l’autoconsommation : denrées non achetées, produites par le ménage lui-même, appelée aussi autoproduction (élevage, chasse, pêche, champs, cueillette) et prélèvements sur stock pour les ménages ayant une activité professionnelle leur permettant de se servir (gérant d’un magasin…) ;
  • les cadeaux reçus d’un autre ménage ;
  • les avantages en nature reçus (logement, voiture, factures d’eau ou d’électricité payés par l’employeur).

Dans l'enquête BCM, toutes ces ressources ont été revalorisées au prix moyen du marché.

Ressources totales

C’est la somme des ressources monétaires et non monétaires

Les donnéesTableaux et séries statistiques

Consulter les résultats de l’enquête Budget Consommation des Ménages (2008) :

AnalyseRésultats commentés

Dépenses et ressources des ménages en 2008 – ISEE – Juin 2009 :

En 2008, un ménage calédonien perçoit en moyenne 405 000 F.CFP par mois. La province Sud se démarque à nouveau des deux autres provinces puisque les ménages perçoivent en moyenne 462 000 F.CFP. À des niveaux nettement inférieurs, le Nord et les Îles affichent respectivement 234 000 F.CFP et 200 000 F.CFP.


Les ressources non monétaires en 2008 – ISEE – Juillet 2010 :

En 2008, les ressources non monétaires ont représenté une économie de 28 milliards de F.CFP, soit 8% des ressources totales des Calédoniens. C’est un phénomène qui compte en Nouvelle-Calédonie car les deux tiers des ménages récoltent, cueillent, chassent ou pêchent, reçoivent des cadeaux ou bénéficient d’avantages en nature.


Voir la dernière synthèse des Tableaux de l’Economie Calédonienne (TEC) concernant :

Thèmesassociés

Consulter en complément les informations sur :