Definitions / Lexique



Énergie électrique ayant pour origine la force de l’eau (barrages hydroélectriques).

Une activité salariée est un travail, aux termes d’un contrat, pour une autre unité institutionnelle en échange d’un salaire ou d’une rétribution équivalente. Les activités non salariées qui sont rémunérées sous une autre forme qu’un salaire ou un traitement (par ex. : travailleurs indépendants) ne sont pas des emplois salariés.
La répartition des emplois salariés selon le secteur privé/public est réalisée à partir de la forme juridique de l’organisme employeur. Le secteur public comptabilise les emplois de la fonction publique d’Etat, de la fonction publique territoriale et des établissements publics, pour les personnels titulaires ou non-titulaires (agents employés par la fonction publique sans avoir le statut de fonctionnaires).

Montant des emprunts et des dettes auprès des établissements de crédit (emprunts bancaires, découverts bancaires ou concours bancaires courants) et des emprunts et dettes financières divers (comptes courants d'associés, dépôts et cautionnements reçus, fonds de participation des salariés aux résultats de l'entreprise).

C'est le montant global représentatif du solde, existant à un moment donné, d'opérations ou de produits généralement de même nature.

L’endettement (formel par crédit bancaire ou par voie familiale informelle) est un comportement normal du consommateur. Pour la plupart des ménages, un certain niveau d’endettement est inévitable, notamment dans les premières années de la vie active. De nombreux consommateurs recourent en effet au crédit pour reporter leurs dépenses d’une période de leur vie à une autre. Le crédit est un instrument couramment utilisé pour conserver un train de consommation équilibré, compatible avec  les ressources disponibles, aux différents stades de la vie des personnes ou des ménages. En revanche, lorsqu’il est trop élevé, l’endettement devient du surendettement.

On appelle énergie primaire, l'énergie brute n’ayant subi aucune transformation après extraction (houille, lignite, pétrole brut, gaz naturel, électricité d’origine hydraulique ou nucléaire). L'énergie secondaire est celle obtenue par la transformation d’une énergie primaire ou d’une autre énergie secondaire (en particulier l’énergie d’origine thermique). Cette opération de transformation est le plus souvent effectuée par des établissements du secteur de l’énergie mais aussi par des sidérurgistes ou métallurgistes. L’énergie finale est l’énergie livrée au consommateur pour sa consommation finale : essence à la pompe, électricité au foyer.

Il s’agit de l’énergie produite à partir de sources non fossibles renouvelables, à savoir : énergie éolienne, solaire, aérothermique, géothermique, hydrothermique, marine et hydroélectrique, biomasse, gaz de décharge, gaz des stations d’épuration d’eaux usées et biogaz. En Nouvelle-Calédonie, il s’agit plus particulièrement de centrales thermiques autonomes, de microcentrales hydroélectriques, de fermes éoliennes, d’installations photovoltaïques et de biomasse.

Cette enquête, réalisée par l’ISEE en 2008, vise à reconstituer les dépenses et les ressources des ménages résidant en Nouvelle-Calédonie. Cette enquête a été menée auprès de 3 700 ménages représentatifs de l’ensemble des ménages, dans les provinces des îles Loyauté, Nord et Sud, et dans les différentes zones d’habitation (rurale, tribale ou urbaine). La collecte s’est étalée sur une année entre avril 2007 et mars 2008. La précédente enquête du même type avait eu lieu en 1991. Les nomenclatures de dépenses utilisées dans les deux études sont différentes. Pour permettre des comparaisons, les principaux domaines de dépenses (habitat, alimentation et transport) ont été reconstitués.

Cette enquête, en place depuis janvier 2001, a été élaborée par l’ISEE dans le but de prolonger la diffusion des statistiques touristiques, suite à la suppression des fiches de la Police Aux Frontières pour les ressortissants des pays de l’Union européenne (Arrêt Ravel du 24 juin 1999), sources des statistiques publiées par l’ISEE jusqu’en 2000. Depuis cette date, une fiche facultative et anonyme, annexée au formulaire phytosanitaire, est distribuée aux passagers des avions à leur arrivée à Tontouta. Cette enquête permet de disposer de nombreuses données statistiques sur les voyages des résidents hors de la Nouvelle- Calédonie : pays visité, port d’embarquement, motif du séjour, durée de séjour hors du territoire, âge, mode principal d’hébergement et mode de voyage.

En Nouvelle-Calédonie, l’enseignement agricole est dispensé au sein de deux établissements : le lycée d’enseignement général et technologique agricole de Nouvelle-Calédonie, Établissement Public National d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole (EPNEFPA) situé à Pouembout et le lycée professionnel agricole Do Néva situé à Houaïlou, qui dépendent tous deux du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche.

L’enseignement primaire ou du premier degré est composé d’un cycle préélémentaire facultatif de trois années (maternelle) et d’un cycle élémentaire de cinq années (du CP au CM2).

L’enseignement secondaire ou du second degré est dispensé en collèges (1er cycle), lycées (2e cycle général et technologique) et lycées professionnels (2e cycle professionnel).

Il est dispensé dans les lycées, dans les centres de formation d’enseignants (IFM, ENEP, IUFM), à l’Université de Nouvelle-Calédonie et dans des établissements spécialisés (EGC, IFPSS, CCI, CNAM).

L’entreprise peut être définie comme une unité juridique de production, apte à faire des opérations de commerce : acheter, vendre, emprunter, prêter ; ou encore comme une personne physique ou morale exerçant de manière indépendante une activité professionnelle non salariée. En plus des différentes formes de sociétés, cette définition recouvre donc aussi les travailleurs indépendants, les associations ou les services publics. Il ne faut pas confondre la notion d’entreprise avec celle d’établissement, qui est le lieu où l’entreprise exerce son activité (une entreprise peut en effet avoir plusieurs établissements).

Sont considérées comme artisanales les activités de production, de transformation, de réparation ou de prestation de service, nécessitant en partie un travail manuel dans la fabrication du produit. L’entreprise artisanale doit employer moins de 10 salariés au moment de son inscription au Répertoire des Métiers.

Le placement d’une somme d’argent peut être effectué pour des durées courtes dans des produits bancaires ou financiers liquides et peu risqués ou au contraire pour des durées plus longues donc souvent moins liquide comme peut l’être un placement dans l’immobilier.

L'épargne est la partie du revenu qui - pendant une période donnée - n'est pas consommée. Elle n'est pas détruite immédiatement par une dépense de consommation et peut être conservée sous forme liquide (constitution de réserves en vue d'une dépense future), ou être réinvestie dans le circuit économique sous la forme d'un placement ou d'un investissement. C’est alors une épargne effectuée suivant un contrat précisant une périodicité et un taux négociable.

C'est un placement sur livret produisant un intérêt et qui permet d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié. Ces produits d’épargne ont été mis en place en Nouvelle-Calédonie en 2002.

L’équivalent temps plein (ETP), est une unité permettant d’effectuer une mesure comparable de l’emploi (activité professionnelle), malgré les disparités en termes de nombre d’heures de travail par semaine.
L’ETP est obtenu en comparant le nombre d’heures consacrées à l’exercice d’une activité professionnelle par un individu au nombre moyen d’heures effectuées par un travailleur à temps plein. Une personne travaillant à temps plein correspond donc à 1 ETP, tandis qu’une personne travaillant à temps partiel reçoit une valeur proportionnelle au nombre d’heures consacrées à cette activité. Par exemple, un travailleur à temps partiel consacrant 20 heures par semaine à son activité, contre 40 heures pour un travailleur à temps plein, correspond à 0,5 ETP.
Le nombre de travailleurs d’une entreprise, d’une activité ou d’un pays peut ainsi être additionné et exprimé en équivalents temps plein.
En Nouvelle Calédonie, 1 ETP correspond à 169  heures travaillées par mois.

(ou durée moyenne de vie) : Estimation du nombre moyen d'années qu'une personne peut escompter vivre encore, en fonction des taux de mortalité par âge d'une année ou période d'année.