Sources et méthodes

Les sources et méthodes employées pour produire de l’information économique et sociale sont décrites dans des notes de présentation.

  • L'indice des prix à la consommation est un instrument de mesure de l’évolution, au cours du temps, du niveau général des prix des biens et services consommés par les ménages résidents sur le territoire. C’est un indicateur économique de l’inflation d’un pays.
  • Les indices et index du BTP permettent de suivre l’évolution des prix de vente des matériaux de construction ainsi que celle des coûts salariaux dans le BTP. Ils sont utilisés pour l’actualisation ou la révision de prix des travaux des marchés publics et privés en Nouvelle-Calédonie. A partir de janvier 2013, les indices et index du BTP sont rénovés, notamment ceux du BT 21, afin de prendre en compte l’évolution des techniques, des matériaux et des produits du secteur de la construction.
    Pour effectuer des raccordements entre l’ancienne et la nouvelle base des indices et index du BTP :

  • L'indice de révision des loyers a été créé par délibération n° 222 du 6 décembre 2006. L’IRL est un indicateur du prix des loyers à usage d’habitation. Sa variation annuelle permet de mesurer l’évolution du prix des loyers à usage d’habitation.
  • Certains baux des locaux à usage d’habitation soumis à la délibération n° 152 du 28/09/2011 ne peuvent pas revaloriser leur loyer au-delà des limites fixées par la réglementation. La note jointe explique comment revaloriser vos loyers dans le cadre prévu par la réglementation.
  • La loi du pays n° 2010-2 du 15/01/2010 fixe le SMG à 150 000 F.CFP et le SMAG à 127 500 F.CFP. Depuis, il est revalorisé en fonction de l’indice des prix, conformément à l’ordonnance n° 85-1181 du 13/11/1985.
  • Le RIDET assure la couverture exhaustive du champ des entreprises et de leurs établissements ainsi que le suivi des principaux évènements affectant leur état civil (création, modification, cessation d’activité, …). Il est mis à jour au fur et à mesure des déclarations d’inscription, de modification ou de radiation déposées par les professionnels en tant que personnes physiques ou morales auprès de leur centre de formalités.
  • Les données sur le commerce extérieur proviennent de la Direction Régionale des Douanes (DRD NC) et sont produites à partir des déclarations en douanes des importateurs et exportateurs. Concernant les exportations minières et métallurgiques, l’ISEE prend en compte les données produites par la Direction de l’Industrie, des Mines et de l’Energie (DIMENC) à partir des déclarations des opérateurs miniers et métallurgiques.   


    L’ISEE met à disposition sur son site internet  un outil de création de tableaux à la demande, alimenté chaque mois par Sydonia, le système de dédouanement automatisé du fret international. Il permet de produire des statistiques mensuelles et annuelles sur les importations/exportations en valeur ou en volume, par origine/destination des produits. Pour y accéder, voir la page « Commerce Extérieur » du thème « Economie-Entreprises/Economie-Finances ».

  •  En Nouvelle-Calédonie, les statistiques sur le travail, l’emploi et le chômage sont issues de sources différentes :

    • le recensement général de la population pour la population active occupée et le chômage,
    • les déclarations des employeurs auprès de la CAFAT pour l’emploi salarié,
    • les offres et demandes d’emploi enregistrées chaque mois par les services provinciaux de placement et centralisés par l’Institut de Développement des Compétences (IDC-NC) pour le marché du travail,
    • les affiliations au RUAMM auprès de la CAFAT pour les travailleurs indépendants,
    • ainsi que les indemnisations versées mensuellement par la CAFAT au titre de l’assurance chômage.

  • A l’instar de l’enquête Budget des Familles en Métropole, l’enquête “Budget Consommation des Ménages” apporte des informations uniques sur la consommation des ménages. L’objectif de BCM est de mesurer le plus précisément possible les dépenses et les ressources des ménages résidant en Nouvelle-Calédonie. La dernière enquête BCM date de 2008 et permet d’étudier les dépenses et les ressources des ménages calédoniens, les lieux d’achat, les niveaux de vie, etc …
    Les enquêtes précédentes datent de 1969, 1981 et 1991.
    Le renouvellement de ces enquêtes permet de prendre en compte de nouveaux comportements, de nouveaux biens et services et de nouvelles habitudes de consommation. De celle-ci découle une nouvelle structure de consommation sur laquelle est basé l’indice des prix à la consommation.
  • Les niveaux de vie et le seuil de pauvreté sont calculés par l’ISEE à partir des résultats de l’enquête Budget Consommation des Ménages (BCM). Le seuil de pauvreté est une construction statistique qui utilise les concepts d’unités de consommation et de niveau de vie médian.
  • Le document joint trace le contexte général de la protection sociale, en rappelant les logiques auxquelles les prestations sociales répondent en Nouvelle-Calédonie, ainsi que leurs périmètres d’actions. Vous trouverez également la liste des données statistiques diffusées sur ce site et leurs contours.
  • Les données sur le tourisme proviennent de l’enquête passager, de l’enquête hôtelière et des données sur les croisiéristes. L’enquête passager est menée auprès des passagers des avions à leur arrivée à l’aéroport international de la Tontouta. Elle vise à produire des statistiques mensuelles sur les touristes en Nouvelle-Calédonie (nombre, provenance, motif de séjour, …) et les voyages des résidents calédoniens à l’extérieur du territoire. L’enquête hôtelière est menée auprès des hôtels et des gîtes de la Province Sud. Elle vise à produire des statistiques mensuelles sur l’activité hôtelière : nombre de clients par pays de résidence, durée moyenne de séjour, nombre de nuitées hôtelières ainsi que le coefficient de remplissage des hôtels. Les données sur les croisiéristes, quant à elles proviennent de la Police aux Frontières et du Port Autonome.
  • Les mouvements de population sont mesurés à l’aide des données du Recensement de la Population et des registres communaux de l’état-civil. Ces derniers enregistrent les mouvements naturels de population liés aux mariages, divorces, décès, naissances, …
  • Chaque année, le PIB est calculé dans le cadre des comptes économiques de la Nouvelle-Calédonie. Outre le PIB, les comptes économiques visent à calculer les principaux agrégats macroéconomiques (valeur ajoutée, solde extérieur, …). Ils présentent ainsi l’intérêt de résumer l’économie du pays pour une année donnée, sa structure ainsi que les relations économiques entre les différents agents économiques et avec l’extérieur.
  • Les comptes de l'éducation visent à mesurer l'effort monétaire que la collectivité consacre au système éducatif. Il constitue un compte satellite de la comptabilité nationale permettant de rassembler, au sein d'un cadre synthétique, l'ensemble des flux financiers relatifs aux dépenses d'éducation réalisées à l'intérieur du territoire.
  • Le compte du secteur public vise à mesurer les flux financiers des administrations publiques de Nouvelle-Calédonie (recettes, dépenses, transferts entre administrations, …). Il constitue un compte satellite de la comptabilité nationale permettant de rassembler, au sein d'un cadre synthétique, les comptes administratifs et financiers des administrations publiques de la Nouvelle-Calédonie (Etat, collectivités locales, établissements publics, organismes de couverture sociale).
    Voir également :
  • L'étude salaires vise à améliorer la connaissance des niveaux de salaires en Nouvelle-Calédonie et les sources de disparités entre les secteurs, les catégories socio-professionnelles et les sexes. Cette étude est menée chaque année, grâce à l’exploitation de fichiers de sources administratives : les Déclarations Nominatives Trimestrielles de la Cafat, les Déclarations Nominatives des Salaires des services fiscaux et le fichier des entreprises du RIDET.
  • Le recensement Général Agricole mené tous les dix ans par l’ISEE et la Direction des Affaires Vétérinaires, Alimentaires et Rurales (DAVAR) vise à alimenter les systèmes d’informations sur l’agriculture calédonienne et étudier l’évolution du secteur sur la grande terre et dans les 3 provinces. Le dernier recensement date de 2012.
  • Deux formes d’agriculture coexistent : l’agriculture marchande, insérée dans les circuits commerciaux, et l’agriculture « traditionnelle », majoritairement pratiquée en tribu. Cette forme d’agriculture est d’abord vivrière, mais elle peut également être destinée aux ventes de proximité (marchés communaux, de tribu, vente directe). La production agricole totale comprend :

    • les volumes commercialisés au marché de gros ou déclarés produits
    • les volumes écoulés sur des circuits non officiels ou autoconsommés. Ces derniers ne sont pas quantifiés.

  • L'enquête Information et Vie Quotidienne vise à évaluer objectivement les compétences des adultes en matière de lecture, de calcul et de compréhension orale, dans leur vie quotidienne et professionnelle. Elle fournit également une mesure de l'illettrisme.
  • Menée par l'Isee, à la demande du Syndicat Intercommunal du Grand-Nouméa (SIGN), l'enquête Logement-Déplacement apporte une mesure objective de la mobilité dans les 4 communes de l'agglomération. Elle permet de répondre aux questions : combien de temps les habitants du Grand-Nouméa passent-ils chaque jour dans les transports ? comment, pourquoi et où se déplacent-ils ? qui sont les Grands-Nouméens les plus ou les moins mobiles ? quelles caractéristiques distinguent le Grand-Nouméa des aires urbaines métropolitaines ?
  • L'enquête sur les personnes âgées est issue d’un partenariat entre l’Instance de Coordination Gérontologique (ICG) de la province Sud et l’Institut de la Statistique et des Etudes Economiques (ISEE). Durant le premier semestre 2012, 3 000 individus de plus de 65 ans ont été interrogés sur leurs conditions et modes de vie, les difficultés rencontrées dans leur vie quotidienne et la nature de la dépendance pour les personnes en situation de perte d’autonomie. L’échantillon pour cette enquête permet une analyse des résultats au niveau de chaque commune de la province Sud et par zone au sein des quatre communes de l’agglomération. Une enquête comparable avait été réalisée en 1999 et avait notamment aidé à la mise en place d’un schéma gérontologique en province Sud.
     Voir également :
  • Dans le Recensement de la Population, la question sur le lieu de résidence à la date du recensement précédent, permet de mesurer les flux migratoires de la Nouvelle-Calédonie entre deux recensements. Deux mesures des migrations sont ainsi possibles : le solde apparent des entrées-sorties (ou solde migratoire total apparent) et les flux et soldes migratoires internes.
  • Le recensement de la population est réalisé tous les 5 ans de manière exhaustive. Il permet de connaître la population de la Nouvelle-Calédonie, dans sa diversité et son évolution. Il vise trois objectifs principaux :

    • déterminer la population légale de la Nouvelle-Calédonie, des 3 provinces et des 33 communes
    • décrire les caractéristiques démographiques et sociales de la population : répartition par sexe, âge et communauté, niveaux d’étude, professions exercées, conditions de logement, modes de transport, déplacements domicile travail, etc.
    • décrire les caractéristiques des différents logements à différents niveaux géographiques du territoire (Nouvelle-Calédonie, province, commune, quartier dans le Grand Nouméa) et à un instant T. Il concerne l’ensemble de la population et des logements.


    Voir également :
  • Les statistiques d’entreprises sont élaborées annuellement, à partir :


    • des déclarations fiscales des entreprises transmises par la direction des services fiscaux (DSF) ;
    • des données sur l’emploi salarié fournies par la Caisse de compensation des prestations familiales, des accidents du travail et de prévoyance des travailleurs de Nouvelle-Calédonie (CAFAT) ;
    • du répertoire des entreprises (RIDET, ISEE).

Lexique
  • Actif ayant un emploi
  • Activité d'appoint /emploi saisonnier
  • Catégorie socioprofessionnelle (CSP)
  • Chômeurs (au sens du recensement)
  • Communauté (au sens du recensement de la population)
  • Décès
  • Densité de population
  • Espérance de vie
  • Etat matrimonial légal
  • Famille monoparentale
  • Indicateur conjoncturel de fécondité (ICF)
  • Lieu de travail
  • Logement
  • Ménage
  • Ménage complexe
  • Naissance / Naissance d'enfant déclaré vivant
  • Période d'achèvement de la construction
  • Personne de référence
  • Population
  • Population active / Population active occupée / Population active ayant un emploi / Actifs occupés / Actifs ayant un emploi
  • Pyramide des âges
  • Résidence antérieure
  • Résidence principale
  • Secteur d’activité
  • Statut d'occupation
  • Statut professionnel
  • Taux d’activité
  • Taux d’emploi
  • Taux de chômage
  • Taux de dépendance démographique
  • Taux de natalité
Actif ayant un emploi

Voir population active occupée

Activité d'appoint /emploi saisonnier

Les activités d’appoint sont des activités économiques annexes pratiquées en plus d’une éventuelle activité principale : elles ont essentiellement trait à l’agriculture, la pêche, la chasse ou l’artisanat. Les emplois saisonniers sont exercés de façon intermittente, le plus souvent dans le secteur de l’agriculture.

Catégorie socioprofessionnelle (CSP)

Elle sert à classer les individus selon leur situation professionnelle en tenant compte de leur métier proprement dit, de l'activité économique, de la qualification, de la position hiérarchique et du statut. Voir Nomenclature PCS.

Chômeurs (au sens du recensement)

Les chômeurs, au sens du recensement, sont les personnes (de 15 ans ou plus) ayant déclaré explicitement faire des démarches pour trouver du travail, qu’elles soient inscrites ou non à un organisme de recherche d’emploi.
Il existe d’autres définitions du chômage, en particulier celle du Bureau International du Travail (BIT), qui ne sont pas directement comparables.

Communauté (au sens du recensement de la population)

Une communauté est un ensemble de locaux d’habitation relevant d’une même autorité gestionnaire et dont les habitants partagent à titre habituel un mode de vie commun. La population de la communauté comprend les personnes qui résident dans la communauté, à l’exception de celles qui résident dans des logements de fonction. Les catégories de communautés sont les suivantes :

  • les services de moyen ou de long séjour des établissements publics ou privés de santé, les établissements sociaux de moyen et long séjour, les maisons de retraite, les foyers et résidences sociales ou assimilés ;
  • les communautés religieuses ;
  • les casernes, quartiers, bases ou camps militaires ou assimilés ;
  • les établissements hébergeant des élèves ou des étudiants, y compris les établissements militaires d’enseignement ;
  • les établissements pénitentiaires ;
  • les établissements sociaux de court séjour ;
  • les autres communautés (bases-vie).
Décès

Les statistiques sur les décès sont issues des déclarations à l’état civil. Les décès sont comptabilisés au lieu de résidence du défunt.

Densité de population

Rapport de la population d'un territoire à sa superficie. S'exprime en habitants par km².

Espérance de vie

(ou durée moyenne de vie) : Estimation du nombre moyen d'années qu'une personne peut escompter vivre encore, en fonction des taux de mortalité par âge d'une année ou période d'année.

Etat matrimonial légal

Désigne la situation conjugale d'une personne au regard de la loi (célibataire, mariée, veuve, divorcée). L'union libre ou la liaison par un Pacs (pacte civil de solidarité) ne constituent pas un état matrimonial légal.

Famille monoparentale

Elle comprend un parent isolé avec un ou plusieurs enfants célibataires n'ayant pas d'enfant.

Indicateur conjoncturel de fécondité (ICF)

Encore appelé somme des naissances réduites (SNR) ou indice synthétique de fécondité (ISF), l'indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge constatés une année donnée, pour les femmes de 14 à 49 ans. Cet indicateur donne le nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés actuellement à chaque âge demeuraient inchangés.

Lieu de travail

Zone géographique (commune ou quartier) où une personne exerce son activité professionnelle. Certaines personnes exerçant des professions bien déterminées (telles que chauffeur-routier, hôtesse de l’air, VRP, maçon, etc) les amenant à se déplacer plus ou moins fréquemment pour leur travail sont, par convention, considérées comme travaillant dans leur commune de résidence.

Logement

Au sens du recensement de la population, le logement se définit comme un local utilisé pour l’habitation, séparé et indépendant. À ce titre, les habitations précaires et les bateaux sont également concernés. Les logements sont répartis en quatre catégories, en référence à leur utilisation :

  • résidence principale : logement occupé de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes qui constituent un ménage.
  • logement vacant : logement inoccupé proposé à la vente, à la location, ou en passe de l’être ; déjà attribué à un acheteur ou un locataire et en attente d’occupation ; en attente de règlement de succession ; gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (exemple un logement très vétuste...) ; conservé par un propriétaire pour un usage futur au profit d’un employé, de parents, d’amis ; non habité par suite du départ de l’occupant dans une communauté (maison de retraite…).
  • résidence secondaire : logement utilisé pour les week-ends, les loisirs ou les vacances.
  • logement occasionnel : logement ou pièce indépendante utilisée occasionnellement pour des raisons professionnelles (par exemple, un pied-à-terre professionnel d’une personne qui ne rentre qu’en fin de semaine auprès de sa famille).
Ménage

Deux définitions sont à distinguer :                            
Ménage au sens de l’enquête BCM : Il s’agit de l’ensemble de personnes, apparentées ou non,  reconnaissant l’autorité du même individu appelé « chef de ménage », partageant les mêmes repas, et dont les ressources et les dépenses sont également communes, tout au moins en partie. La notion de chef de ménage a une portée déclarative. Les membres d'un ménage reconnaissent l'autorité du même individu appelé "chef de ménage".
Cette définition diffère de celle du ménage ordinaire au sens du recensement de la population. Un ménage ordinaire est constitué de l'ensemble des occupants habituels, quels que soient les liens qui les unissent, d'une unité d'habitation privée (local séparé et indépendant), occupée comme résidence principale, à l'exclusion de toute habitation mobile. Un ménage peut aussi se réduire à une seule personne ; il peut également comprendre des pensionnaires ou des sous-locataires qui ne disposent pas d'un logement indépendant. Par définition, le nombre de ménages ordinaires est égal au nombre de résidences principales.
Les personnes vivant en collectivité (foyers de travailleurs, maisons de retraite, pensionnats, résidences universitaires, maisons de détention, ...) sont considérées comme vivant hors ménage.

Ménage complexe

Ménage qui n'est ni une personne seule, ni un couple (avec ou sans enfants), ni une famille monoparentale. Ces ménages sont qualifiés de complexes dans la mesure où le type de lien (lien de parenté, liens amicaux, etc) peut être très variable entre les personnes ; ils comportent notamment les ménages au sein desquels cohabitent plusieurs générations, ainsi que les personnes vivant en colocation.

Naissance / Naissance d'enfant déclaré vivant

Toute naissance survenue sur le territoire français fait l'objet d'une déclaration à l'Etat Civil. Cette déclaration doit être faite dans les trois jours suivant l'accouchement, le jour de l'accouchement n'étant pas compté dans ce délai. En outre si le dernier jour du délai est férié, celui-ci est prorogé jusqu'au premier jour ouvrable qui suit le jour férié. Si l'enfant est vivant au moment de la déclaration, on enregistre un acte de naissance. Un bulletin de naissance d'enfant déclaré vivant est établi à l'occasion de l'enregistrement de tout acte de naissance, enregistrement effectué dans la commune de l'accouchement. Les renseignements sont demandés au déclarant, et chaque fois qu'il est possible, contrôlés d'après le livret de famille.

Naissance d'enfant déclaré sans vie : En règle générale, un enfant doit être déclaré à l'état civil dès lors que la gestation a duré au moins 180 jours. Lorsqu'un enfant est sans vie au moment de la naissance (n'ayant pas respiré), l'officier de l'état civil ne doit pas dresser un acte de décès mais établir un acte d'enfant sans vie. Cet acte peut encore être dressé lorsque la déclaration est faite plus de trois jours après l'accouchement.
Un bulletin de mort-né ou d'enfant déclaré sans vie est établi à l'occasion de l'enregistrement effectué dans la commune où le corps de l'enfant se trouvait au moment où l'on a constaté qu'il était sans vie.
Pour les enfants nés vivants (ayant respiré) et décédés avant la déclaration de leur naissance à l'état civil, les conditions d'enregistrement ont été modifiées en 1993 par la loi n°93-22 du 8 janvier 1993. Avant cette datte, ces enfants, communément appelés "faux morts-nés" étaient déclarés de la même manière que les morts-nés avec une distinction concernant les signes de vie à la naissance. Désormais, pour ces enfants, les officiers d'état civil enregistrent la naissance et décès séparément.

Période d'achèvement de la construction

La période considérée est la période d'achèvement de la construction de la maison ou de l'immeuble abritant le logement, telle qu'elle a été déclarée par ses occupants lors de la collecte du recensement. Si les différentes parties du logement ne sont pas de la même époque, il s'agit de la période d'achèvement de la partie habitée la plus importante.

Personne de référence

Elle est déterminée à partir de la structure familiale du ménage et des caractéristiques des individus qui le composent :

  • si le ménage compte une seule personne, cette dernière est la personne de référence,
  • si le ménage compte deux personnes : si elles sont de sexes différents et identifiées comme formant un couple, l'homme est la personne de référence ; sinon la personne de référence est la personne active la plus âgée, ou si aucune des deux n'est active, la personne la plus âgée,
  • si le ménage compte trois personnes ou plus : si un couple formé d'un homme et d'une femme est identifié, l'homme du couple est la personne de référence ; sinon la personne de référence est la personne active la plus âgée, ou si aucune des trois personnes considérées n'est active, la personne la plus âgée.
Population

La population d'une commune comprend :

  • la population des résidences principales (ou population des ménages) ;
  • la population des personnes vivant en communauté ;
  • la population des habitations mobiles (bateaux) et les sans-abri.
Population active / Population active occupée / Population active ayant un emploi / Actifs occupés / Actifs ayant un emploi

La population active regroupe l’ensemble des personnes occupant un emploi (actifs occupés) et les chômeurs.
La population active ayant un emploi (actifs occupés) comprend les personnes âgées de 15 à 64 ans qui déclarent exercer une profession salariée ou non (même à temps partiel), aider un membre de la famille dans son travail (même sans rémunération), être apprenti ou stagiaire rémunéré, être chômeur tout en exerçant une activité réduite, être étudiant ou retraité mais occupant un emploi. 

Pyramide des âges

La pyramide des âges représente la répartition par sexe et âge de la population à un instant donné. Elle est constituée de deux histogrammes, un pour chaque sexe (par convention, les hommes à gauche et les femmes à droite), où les effectifs sont portés horizontalement et les âges verticalement. Les effectifs par sexe et âge dépendent des interactions passées de la fécondité, de la mortalité et des migrations. Mais la forme de la pyramide et les variations de celles-ci avec les années sont avant tout tributaires des variations de la fécondité. L’âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut être calculé selon deux définitions :

  • l’âge par génération (ou âge atteint dans l’année ou encore âge en différence de millésimes) est la différence entre l’année de collecte de l’information et l’année de naissance ;
  • l’âge en années révolues est l’âge atteint au dernier anniversaire. Les résultats du recensement de la population sont présentés en utilisant l’âge en années révolues.
Résidence antérieure

Il s'agit du lieu de résidence 5 ans avant le recensement de 2009. Les personnes concernées sont donc âgées de 5 ans ou plus. Parmi ces personnes, on distingue celles qui habitaient dans le même logement, dans un autre logement de la même commune, dans une autre commune (en ou hors de la Nouvelle-Calédonie).

Résidence principale

Logement occupé de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes qui constituent un ménage. L'aspect du bâti permet de définir plusieurs types de construction : la maison individuelle, l’appartement, la case mélanésienne, l’habitation précaire (principalement les « cabanes » dans les « squats ») et le bateau.

Secteur d’activité

Un secteur regroupe des entreprises de fabrication, de commerce ou de service qui ont la même activité principale, au regard de la nomenclature d'activités française (NAF rev.2 - 2008). L'activité d'un secteur n'est donc pas tout à fait homogène et comprend des productions ou services secondaires qui relèveraient d'autres items de la nomenclature que celui du secteur considéré. Au contraire, une branche regroupe des unités de production homogènes.

Statut d'occupation

Le statut d’occupation définit les situations des ménages concernant l’occupation de leur résidence principale. On distingue trois statuts principaux :

  • le statut de propriétaire s'applique aux ménages propriétaires, copropriétaires et accédant à la propriété,
  • le statut de locataire ou sous-locataire s'applique aux ménages acquittant un loyer, quel que soit le type de logement qu'ils occupent (logement loué vide ou loué meublé, chambre d'hôtel s'il s'agit de la résidence principale du ménage) ; le secteur social regroupe les locations à loyer modéré gérées par des organismes tels que la SIC (Société Immobilière de Nouvelle-Calédonie), le FSH (Fonds Social de l’Habitat) ou la SEM Agglo,
  • le statut de logé gratuitement s'applique aux ménages qui ne sont pas propriétaires de leur logement et qui ne paient pas de loyer (exemple : personnes logées gratuitement chez des parents, des amis, leur employeur, ...).
Statut professionnel

La notion de statut professionnel s'applique à la population active ayant un emploi et permet de distinguer les salariés des non-salariés (travailleurs indépendants, personnes travaillant à leur compte, chefs d'entreprise salariés, exploitants agricoles, artisans, commerçants, professions libérales, personnes aidant une autre personne dans son travail sans être rémunérée). Les salariés regroupent les salariés du secteur privé et ceux de la fonction publique (État, collectivités locales ou territoriales, fonction publique hospitalière).

Taux d’activité
C’est le rapport entre la population active et la population totale correspondante.
Taux d’emploi
C’est le rapport entre le nombre de personnes ayant un emploi et la population totale correspondante.
Taux de chômage

C’est la part des chômeurs (au sens du recensement) dans la population active correspondante.

Taux de dépendance démographique

Le ratio de dépendance est égal au nombre de personnes « d’âge inactif » (c'est-à-dire de moins de 20 ans ou de plus de 60 ans) pour 100 personnes « d’âge actif » (compris entre 20 et 59 ans).

Taux de natalité

Rapport du nombre de naissances vivantes enregistrées au cours d’une année à la population totale du milieu de l’année.