Logement - Déplacements

Transactions immobilières 2019

Moins de transferts de propriété en 2019, l’urbanisation est arrivée à maturité, les transactions liées à l’habitat se stabilisent.    

L’année 2019 marque une accalmie sur le front des ventes immobilières liées à l’habitat (terrain à bâtir, appartements, villas) après une décennie d’urbanisation galopante dans le Grand Nouméa. Sur la dernière période 2014-2018, encore 40 % en moyenne des ventes concernaient des terrains à bâtir ou des logements neufs. Sur les communes de Dumbéa et de Païta cette proportion dépassait 60 %. En 2019, les grandes opérations immobilières sont terminées et les biens sont pour la plupart vendus.
La demande de logements intermédiaires qui avait été soutenue par les dispositifs de défiscalisation semble désormais comblée et ces mesures ont pris fin. Sans surprise le nombre de transactions se réduit cette année, notamment pour les ventes opérées par des professionnels (promoteurs, entreprises…). À l’inverse les biens proposés à la vente par des particuliers progressent. La baisse des ventes d’appartements et de terrains est particulièrement forte. Elle est plus contenue pour les maisons ou villas. Malgré des critères plus restrictifs pour accéder aux dispositions fiscales correspondantes, trois biens sur dix restent acquis par des primo-accédants.

VIDÉO : Résultats de l'étude sur les transactions immobilières 2019