Logement - Déplacements

Transactions immobilières 2020

Le marché de l’immobilier se maintient en 2020
La chute des transactions immobilières constatée un an plus tôt est enrayée
   

En 2020, le marché de l’immobilier se stabilise après une année 2019 marquée par un fort ralentissement. L’arrivée de la crise sanitaire de la Covid 19, les échéances politiques avec la tenue du deuxième référendum d’autodétermination, et les difficultés du projet de cession de l’usine du Sud en fin d’année auraient pourtant pu faire craindre un nouveau recul des transactions. Le marché poursuit une mutation amorcée un an plus tôt. Les ventes de biens neufs sont en berne : les grands programmes de construction de ces dernières années sont pour la plupart achevés et le marché est arrivé à maturité, voire à saturation. Les acheteurs sont presque exclusivement des particuliers qui, pour la première fois, investissent davantage dans des maisons que dans des appartements. L’acquisition d’un bien secondaire en vue d’un investissement locatif, le plus souvent un appartement neuf, cède le pas à l’achat d’une résidence principale sur le marché de l’ancien. Comme en 2019, 3 biens sur 10 sont acquis par des primo-accédants, mais contrairement aux autres acheteurs, ils investissent davantage qu’en 2019 dans des terrains à bâtir. Le marché reste principalement concentré dans le Grand Nouméa.