COMPTES ÉCONOMIQUES
Compte de l'éducation Comptes du secteur public
PIB GRANDS AGRÉGATS

Le ralentissement se confirme

L’année 2012 marque un nouveau ralentissement de l’économie calédonienne. La croissance réelle s’établit à 2,2%, un niveau inférieur à la moyenne des dix dernières années. Cet affaiblissement s’explique essentiellement par le recul de l’investissement.

En effet, les grands chantiers publics et privés, qui avaient joué un rôle moteur dans l’économie calédonienne ces dernières années, sont arrivés à leur terme. Si ces grands chantiers avaient soutenu la croissance par leurs effets d’entraînement, leur achèvement induit a contrario un repli de la demande qui pénalise certains secteurs. Le BTP est particulièrement touché avec une réduction de son volume d’activité après deux années de progression.

Produit Intérieur Brut
 
2009
2010 e
2011 e
2012 e
PIB ((milliards F.CFP) 744,7 816,7 840,4 855,5
Taux de croissance réelle (%) 2,3 3,9 3,0 2,2
PIB/Habitant (millions F.CFP) 3,0 3,3 3,3 3,3
e : estimation

Néanmoins, les branches d’activité ne subissent pas toutes ce ralentissement. Ainsi, les services et l’industrie sont davantage sollicités par la montée en puissance des nouvelles usines métallurgiques. Par ailleurs, la consommation des ménages continue de progresser. Elle a profité d’une inflation modérée (+1,8%) et a été stimulée par une importante revalorisation du SMG (+7%) et par une augmentation de l’emploi salarié.

L’activité du secteur nickel est en légère progression, malgré une conjoncture mondiale défavorable marquée par une forte baisse des prix du nickel au LME (-23%).

Le commerce extérieur contribue positivement à la croissance en volume. En effet, les importations diminuent, emportées par la chute sévère des achats découlant de la fin du chantier de l’usine du Nord. Inversement, les exportations augmentent grâce à la hausse des quantités de nickel vendues à l’extérieur. Toutefois, ce constat s’inverse en valeur en raison d’une évolution défavorable des prix. Il en résulte un nouveau creusement du déficit commercial qui s’établit à -179 milliards de F.CFP.

Lire l'étude complète

 Taux de croissance réelle du PIB
COMPRENDRE LES COMPTES

Méthodologie (fichier pdf : 45,9 Ko)
HISTORIQUE DEPUIS 1998

Produit intérieur brut : approche production et approche demande 1998-2012 (fichier xls : 98,3 Ko)
Ressources et emplois de biens et services à prix courants 1998-2012 (fichier xls : 96,3 Ko)
Contributions à la croissance du PIB 1999-2012 (fichier xls : 105,5 Ko)
Evolution du PIB dans les collectivités d'Outre-Mer et taux de croissance réelle 1998-2012 (fichier xls : 119,3 Ko)
Importations et exportations de biens et services à prix courants 1998-2012 (fichier xls : 103,9 Ko)
Importations et exportations à prix courants dans les collectivités d'Outre-Mer 1998-2012 (fichier xls : 130,0 Ko)
Répartition de la valeur ajoutée par branche à prix courants 1998-2009 (fichier xls : 107,0 Ko)
Production des branches à prix courants 1998-2009 (fichier xls : 99,8 Ko)
Tableau entrées-sorties 1998-2009 (fichier xls : 282,6 Ko)
Source : ISEE Mise à jour : 05/06/2014